Apprendre l’espagnol du Mexique

L’Espagnol du Mexique 

Vous parlez déjà espagnol ?

Vous n’aurez donc aucune difficulté à vous adapter au Mexique. Cependant, il faut savoir que l’espagnol du Mexique est un peu différent de celui d’Espagne. Dans un premier temps, on notera la différence d’accent très forte entre les 2 pays. Au Mexique, par exemple, on ne fait pas la différence entre les lettres « C », « S », et « Z ». Elles se prononcent toutes les 3 comme la lettre « S » en Espagne. Généralement, les mexicains parlent beaucoup moins vite que les espagnols, évidemment il y a des exceptions. La principale différence se situe au niveau des pronoms personnels : au Mexique, le « vous » au pluriel se dit « ustedes », « vosotros » n’existe pas.

Devriez-vous apprendre l’espagnol en Espagne ou en Amérique latine ?

Malgré les différences entre l’espagnol parlé en Espagne et celui parlé en Amérique latine, il y a également des variantes de l’espagnol parlé dans les diverses régions d’Amérique Latine, comme il y a des différences entres les nombreuses régions d’Espagne !

Certaines personnes disent que l’espagnol colombien est la variante de la langue la plus claire et la plus belle. Certains disent que l’espagnol argentin est l’espagnol le plus sexy. D’autres croient que l’espagnol de Madrid est le plus important, car c’est là que se trouve l’Académie royale espagnole qui normalise la langue.

Mais il ne s’agit pas de comparer l’espagnol parlé en Espagne et celui parlé en Amérique latine. Au moment de choisir l’endroit où vous voudriez apprendre l’espagnol, demandez-vous plutôt où vous souhaiteriez être, quel genre d’aventure vous aimeriez vivre et, naturellement, de quel budget vous disposez. Mais rassurez-vous, quelle que soit la variante de l’espagnol que vous apprenez, vous serez compris dans l’ensemble du monde hispanophone.

  Domination de l’espagnol mexicain

L’espagnol mexicain, dont les origines remontent au XVIe siècle, est la variante de l’espagnol la plus parlée dans le monde : le nombre de ses locuteurs représente environ un quart des hispanophones.

Les Mexicains (ou Chicanos) forment le plus gros contingent  avec 58,5% des latinos. Mexico a été principalement le siège du gouvernement espagnol pour les colonies qui composaient la Nouvelle Espagne.

Cette influence confirme les nombreuses différences entre l’espagnol parlé en Espagne et en Amérique latine et on nous demande souvent de les expliquer. Même s’il y a une distinction entre les différentes variantes de l’espagnol, la première chose à préciser est que tous les hispanophones se comprennent, que ce soit à Cadix ou Cusco, Salamanque ou Saint-Domingue.

Mots et expressions typiques du Mexique

Voici quelques mots en espagnol que vous pourriez entendre assez souvent et qui ne s’utilisent qu’au Mexique :

¡Aguas! : très populaire, signifie « attention ! »
¡Apoco!: pour exprimer son incrédulité, revient à dire « c’est pas vrai ! » ou « pas possible ! »
¡Está padre! : c’est génial !
¡No manches! : expression très courante synonyme de « incroyable ! ».
¿Mande? : comment ?
¿Que onda? /¿Que pasó? : Quoi de neuf ?
Aguafiestas: « ennuyeux » (en faisant référence à quelqu’un)
Ahorita: mot pour mot signifie « tout de suite ». A comprendre comme « quand j’aurai le temps ».
Ahuevo: peut s’employer seul pour exprimer de la joie, ou pour confirmer une affirmation, ou peut s’employer dans une phrase en tant que synonyme de « absolument »
Apapachar : « embrasser » (avec ses bras), dans le sens de faire un câlin
Awiwis: « évidemment », « c’est clair »
Baboso(a): idiot(e)
Banqueta: « trottoir »
Camión :  bus 
Chafa:  de mauvaise qualité 
Chale: sert à signifier l’étonnement, la tristesse ou l’énervement face à quelque chose de négatif
Chamaco(a) :  enfant 
Chamba:  boulot  (travail)
Chambear: travailler 
Chavo(a) :  jeune 
Checar: vérifier 
Chela :  bière 
Chido(a) :  cool 
Chilango(a) : nom attribué aux habitants de la capitale du Mexique.
Chueco(a):  tordu(e)  (s’applique pour une chose ou une personne)
Chupar:  boire  (de l’alcool)
Churro:  joint  (d’herbe)
Coger : signifie « prendre » comme en Espagne, à la différence qu’ici on fait plus référence au fait de prendre…une femme.
Franchute : les français ne sont pas épargnés, « franchute » est la version française de « gringo ».
Fregar : gêner, embêter, vaincre.
Fresa : fils à papa, bourgeois, snob.
Gringo(a) : nom réservé aux nords-américains.
Guero(a) (ou huero) : En opposition au mot «moreno». Il désigne les personnes à peau blanche.
Guey (prononcer wey): le mot «wey», que vous entendrez partout, sert généralement à désigner une personne. La majorité l’utilise pour interpeler ses amis. C’est aussi une insulte synonyme de pendejo = con.
Hueva: flemme. Ex: tengo hueva = j’ai la flemme
Huevos: littéralement signifie oeufs, cependant le terme peut faire référence aux testicules (voir aussi le terme : de hueva qui signifie  « ennuyeux »)
Jetearse: s’endormir
Jetón(a): endormi(e)
Jodido(a): pauvre ou exténué(e)
Madrazo: coup très puissant
Naco(a) : de mauvais goût. Attention, beaucoup l’emploie simplement pour dénigrer les gens de couleur ou les pauvres.
Orale: mot passe-partout qui peut signifier selon son utilisation: «c’est incroyable !», «dépêche-toi», «dépêchez-vous», «ok», «oui», «c’est pas possible !» etc…
Troca: vient de l’anglais truck, ce mot est plus utilisé dans le nord du Mexique et aux Etats-Unis, il fait référence à un 4×4.
 
Au Mexique, il y a quelques mots qui peuvent avoir une signification «universelle». En fonction de la manière dont vous employez ce mot, vous avez une signification totalement différente.
 
«Madre» signifie «mère» en espagnol. Mais voila, au Mexique, il est utilisé dans un nombre incroyable d’expressions. Attention, ce qui suit est vulgaire mais très utilisé, d’où l’utilité de savoir ce que cela signifie. Evitez cependant d’utiliser ce type d’expression avec n’importe qui, ce pourrait être mal perçu.
Está hasta la madre (c’est plein à craquer)
No entiendo ni madres (Je ne comprends rien du tout)
Huele a madres (ça sent mauvais)
Vamos a hacer esa madre (on va faire ce truc)
Sabe a madres (c’est dégueulasse, référence au goût)
Está a toda madre (c’est  super)
No tener madre (ne pas avoir honte)
¡Puta madre! (p.tain !)
 

LE VERBE CHINGAR

C’est sûrement un des mots de notre merveilleuse langue qui a le plus d’applications . En raison de l’utilisation fréquente de ce mot, la Real Acadamia Española de la langue a décidé de l’accepter formellement.

Mais c’est aussi un mot très grossier, tous ses dérivés également, essayez d’éviter de les employer. Cependant, encore une fois, le mot est tellement utilisé qu’il est important d’en connaitre son sens et ses dérivés.

L’origine du mot CHINGAR est décrite dans une forme plus littéraire chez Octavio Paz, dans  “Le labyrinthe de la solitude” « Laberinto de la soledad », (lisez-le et vous serez surpris, et de plus, vous aurez une image du mexicain dans son idéologie la plus pure, et peut être vous comprendrez le pourquoi de la condition du Mexique) dans lequel on mentionne que la chingada était La Malinche. Initialement on utilise ce mot d’une manière péjorative, elle était la traîtresse, celle qui a mis en difficulté les mexicains… sans aucun doute dans ce livre on réalise un excellent essai qui a lui a valu le Prix Nobel..

Le voici dans toutes ses formes :
¡Ah! ¡chingá, chingá, chingá!. (incrédule)
¡Chinga a tu madre! : insulte suprême, même signification que les initiales du groupe NTM
¡chíngale!/¡chínguele!/¡chínguenle!: Expression impérative pour inciter à l’action ou pour faire précipiter quelqu’un.
¡Que chingados! : synonyme de « ¡que diablos! » , ruiné, détruit; interjection pour exprimer la colère, la déception, l’exaspération.
¡Son chingaderas! Ya ni la chingan: Ils sont de la merde! Je ne peux pas les voir en peinture !(non conforme)
¡Tá chingón! (admiration)
¿Supiste a quién se chingaron ayer? (commérage)
¿Y no nos irán a chingar? Et on ne se fera pas baiser ? (incertitude)
¿Y tú quién chingados eres? Et toi quel genre de type es-tu? (hostilité)
Chinga : Travail, difficulté, torture, raclée, malaise 
Chingadazo : Coup très fort.
Chingadera: ce peut être quelque chose de mal qu’une personne fait à une autre (ex : le hizo una chingadera), ou cela peut signifier quelque chose sans valeur.
Chingaquedito : petit con, un emmerdeur (qualificatif)
Chingar: Cela signifie l’acte sexuel en lui-même mais cela signifie aussi voler, harceler, battre, gêner ou embêter quelqu’un
Chingatal: Une variation de « chingo »
Chingo: Beaucoup, une quantité importante.
Chingón: manière populaire de désigner quelqu’un qui est bon dans ce qu’il fait. Peut aussi servir à spécifier que quelque chose vous plaît.
Con quién chingados estabas? Avec qui étais-tu? (Jalousie)
Está bien que chingues pero… a tu madre la respetas! (humoristique)
Está de la chingada  (dénotant une erreur)
Esto chingó a su madre : cela plaît bien à sa mère
Hasta la chingada : A perte de vue (Distance)
Me chingaron : Ils m’ont bien eu (dénotant une fraude)
No sé que chingados hacer : Je ne sais pas quoi faire  (incompétence)
Pos ah, que la chingada (ennuyant)
Que chinguita con los celulares (Réaccionaire)
Que fea chinga le arrimaron (compassion)
Sepa la chingada : Je n’en sais rien (ignorance)
Síguele y te va a cargar la chingada : Suis le et tu t’en mordras les doigts (avertissement)
Soy el más chingón : Je suis le plus fort (frimer)
Te voy a chingar : Je vais t’avoir (menace)
Vales para pura chingada : çà vaut rien du tout (sans valeur)
Vámonos a la chingada (des au revoirs)
Vete a la chingada : Allez en enfer ! (une demande)
Ya chingué (triomphalisme)
Ya nos chingaron  : Ils nous ont bien baiser (certitude)
 

 

LA HISTORIA DE MEXICO

(l’histoire du Mexique) raconté avec le verbe chingar uniquement. Essayez par vous-même de le traduire, c’est assez amusant !

Hace un chingo de años, los indios éramos bien chingones, pero llegaron un chingo de españoles con un chingamadral de enfermedades y nos pusieron una chinga con sus chingaderas nos enfermaron y desde entonces a todos nos llevó la chingada.

Mándalo a tus amigos más chingones y deja que se enteren de esta chingonería de vocabulario tan chingón que tenemos.

 

 

2 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *